"
  • Il s'appelle Monsieur Lune.

    La Lune, il aime volontiers l’idée d’être dedans, mais sa planète est bien notre terre dont il chante la comédie des habitants depuis quinze ans maintenant.

     

    Dès ses premières chansons en 2000, on sent le gars élevé au bon lait. Celui de Renaud et plus largement d’une chanson française omniprésente dans le frigo familial, du papa journaliste de radio à la maman attachée de presse… de chanteur.

    Celui de Renaud, dont il a fini par reprendre le répertoire en 2017 sur scène et sur album avec son « Un Renaud pour moi tout seul » (album sorti le 23 juin 2017).

     

    Vrai-faux Droopy dans un monde en chaos, le grand gaillard ne se lasse pas de dire du monde la belle tristesse, des gens l’ultra-moderne solitude de la vieille souche.

    Travailler les textes et le goût du mot juste dans le droit fil des cadors, d’accord, mais Nico la Lune est aussi musicien.

    Délicat mélodiste, sa ritournelle n’est jamais facile, jamais hautaine non plus. Et sa chanson ouvre sa porte aux quatre vents sans que ce soit le foutoir dans la salle à manger : toutes les couleurs d’une pop-folk française ouvragée cohabitent avec bonheur ; percussions, claviers et cordes viennent souvent visiter les tauliers guitare-basse-batterie. Derrière les instruments on retrouve les mêmes lascars depuis quinze ans.

     

    Un beau regard n’a pas d’âge.

    Non content de toucher les adultes, Nico emballe aussi les enfants avec ses concerts illustrés. En 2010, il écrit avec Sébastien Rost « L’incroyable histoire de Gaston et Lucie », un livre-disque sur lequel ils invitent Jamait, Carmen Maria Vega, Oldelaf... accompagné d'un spectacle qui voyage en formant la jeunesse avec plus de 300 dates et ce n’est pas fini.

    En 2017, Monsieur Lune et Sébastien Rost reviennent avec un nouveau livre-disque "Le Dernier Jour" (sorti le 20 octobre 2017) accompagné d'une version live concert illustré également. Ils invitent sur ce projet Pascal Légitimus, qui est la voix du narrateur, et aussi Alexis HK, Oldelaf, Barcella, Laura Cahen, Gérald Genty...

     

  • A propos des albums precedents

    Le Monde

    Yann Plougastel

    « Chez Monsieur Lune, il y a de la gouaille, des emportements, des sourires désarmants, de l’ironie douce et une infinie élégance. »

    FrancoFans

    Benjamin Valentie

    « Monsieur Lune croit encore à l’Amour, à l’amour sans fin. Il le cherche et ne le trouve pas. Espérons que sa quête dure encore quelque temps pour qu’il puisse encore nous offrir des albums aussi réussis. »

    Télérama

    Clémentine Déroudille

    « De sa jolie voix éraillée, Monsieur Lune pourrait être un petit frère de Renaud et Alain Souchon. »

    L’Express

    Gilles Médioni

    « Monsieur Lune imprègne la chanson-rock de ses propres humeurs musicales, zébrées d'électricité, de banjo, de ukulélé. Le disque fort d'un esprit rêveur, d'entrain et d'ironie, devrait passer haut la main l'épreuve de la scène. »